Lasser Architecte d’Intérieur,

deux générations, 1er juin 1929 - 1er juin 2009

Il y a 80 ans, Rodolphe Joseph Lasser créait son ébénisterie,
qui est à l’origine du bureau d’architecte d’intérieur,
ouvert en 1960, par son fils, Rodolphe Pierre Lasser.

A l’origine des belles entreprises, on trouve toujours une personnalité d’exception. La maison Lasser Architecte d’Intérieur ne faillit pas à la règle avec son fondateur, Rodolphe Joseph Lasser. Sa vie, de 1900 à 1989, a traversé le XXe siècle, merveilleusement inventif, mais ponctué de deux guerres et d’une crise majeure.
Les débuts de R. J. Lasser furent difficiles. Sa mère, Anna Lasser-Wenger, qui venait de perdre son époux, se lança dans la confection des célèbres broderies de Saint-Gall pour subvenir aux besoins de son fils. Pendant la Première Guerre Mondiale, en tant que Suisse à l’étranger, il travaille dans l’usine Maybach, à Friedrichshafen, sur la rive allemande du lac de Constance. Il y fabrique des moules de bois pour les moteurs et les armes. Les hostilités finies, R. J. Lasser éprouve le besoin de se perfectionner.
 
dessin_1929
Dessin R.J. Lasser, 1929
 
  dessin_1929_armoiries
Dessin R.J. Lasser, 1929

L'arrivée à Genève

Le premier contact de R. J. Lasser avec le monde de l’ébénisterie a lieu à Weildorf, en Allemagne, où il fait son apprentissage dans l’atelier d’Ivo Kessler, avec qui sa mère s’était remariée. Suivent, de 1923 à 1926, différentes expériences professionnelles auprès d’ébénisteries en Suisse alémanique. Souhaitant apprendre le français, il vient à Genève en 1926 travailler chez B.Toso - Badel, ébénistes, et rencontre sa future épouse, Maria Hodel. Il complète sa formation à l’école privée K. Maibaum, de décorateur d’intérieur et d’histoire de l’art, à Nuremberg en Allemagne.